Publication – « Féminisation des instances de direction : en attendant 2041 »

Féminisation des instances de direction : en attendant 2041

Enjeux et perspectives

Sur le chemin d’un monde durable, le plafond de verre est paradoxalement l’un des obstacles les plus visibles. Pour en faire bouger les lignes jusqu’à le supprimer, il faut des leviers capables de le fissurer. A cet égard, les quotas dans les conseils d’administration ont déjà commencé à faire leurs preuves. Néanmoins, l’appel d’air escompté semble rencontrer des freins à ce stade, par la difficulté à constituer les viviers adéquats dans le corps social des entreprises. Cela rend nécessaire une approche volontariste de celles-ci pour travailler sur leurs processus RH afin de créer, développer et stabiliser de tels viviers. Pour que soit rendue possible la lecture des progrès de cette féminisation, il est ainsi important de pouvoir en mesurer la progression et les effets.

Parce qu’ONU Femmes est l’entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, elle soutient naturellement les actions qui font bouger les lignes et objectivent le mouvement à travers, en l’occurrence son Comité Français, ONU Femmes France.

Parce que les entreprises ont un rôle majeur à jouer pour une société responsable et que la féminisation du management est un puissant moteur du développement durable, accélérons ensemble le rythme au profit de toutes les femmes.

Pascale Bracq, Vice Présidente  d’ONU Femmes France

Lire l’article ici