EthiFinance ESG Ratings, nouveau nom de Gaïa Research, a revu la note ESG de 38 entreprises en Europe au terme de ses analyses de controverses

Le suivi des controverses est clé dans l’analyse de la performance ESG des entreprises. Informations sur le climat social, réputation de l’entreprise et de ses dirigeants, incidents et accidents : cette analyse est aujourd’hui essentielle pour permettre aux investisseurs de surveiller le risque et l’impact sur leur portefeuille. En sus des données ESG, l’analyse des controverses est un éclairage complémentaire essentiel pour le marché.

Chez EthiFinance ESG Ratings, notre méthodologie sur les controverses est éprouvée, régulièrement actualisée et combinée à l’expertise et au discernement d’analystes expérimentés“, commente Camille Ferron, Head of EthiFinance ESG Ratings. “Nous fournissons ainsi au marché européen et à l’ensemble de nos clients, investisseurs et entreprises, les informations et les opinions les plus fiables possibles pour éclairer leurs décisions” souligne-t-elle.

Méthodologie et outils

La méthodologie d’EthiFinance ESG Ratings repose sur des technologies de machine learning et de NLP, complétées par une étude qualitative de ses analystes. 
Cette analyse peut intervenir comme un malus de points sur le score ESG global de l’entreprise suivie. Ainsi, les entreprises les plus controversées subissent une pénalité pouvant aller jusqu’à 20 points sur 100. Cet impact de la note controverse sur le score ESG global est mis à jour trimestriellement. 
L’information est filtrée pour l’adapter à la taille de l’entreprise et également appréhendée au regard des normes internationales (Pacte Mondial des Nations Unies, Conventions fondamentales de l’Organisation Internationale du Travail ou encore les Principes directeurs de l’OCDE à l’intention des entreprises multinationales).

Résultats

EthiFinance ESG Ratings suit les controverses des 2 300 sociétés européennes de sa couverture. 
Ce trimestre, 149 controverses concernant 118 entreprises ont été mises à jour selon la méthodologie d’EthiFinance ESG Ratings.

Quelques points clés

54% de ces controverses ont une thématique Sociale, au premier rang desquelles des accusations de pratiques commerciales ou publicitaires abusives. 
On peut citer l’ouverture d’une enquête contre TotalEnergies en France, au terme d’un dépôt de plainte de plusieurs ONG environnementales accusant l’entreprise d’éco-blanchiment. 
Également repérées, des allégations de violations des droits humains, notamment dans les chaînes d’approvisionnement, plusieurs cyber-attaques et des conflits sociaux.

La Gouvernance est le sujet principal de 39% des controverses mises à jour avec des cas de procès pour pratiques anti-concurrentielles ou corruption. 
Par exemple, on peut recenser le règlement à l’amiable d’un procès pour pratiques anticoncurrentielles aux États-Unis de plusieurs producteurs de saumon norvégien parmi lesquels Grieg Seafood, SalMar et Leroy Seafood.

Enfin, 7% seulement des controverses mises à jour concernent des sujets Environnementaux. Quelques cas de suspicions de pollution ont été relevés, comme celui de l’énergéticien espagnol Repsol, actuellement poursuivi au Pérou pour une marée noire survenue en février 2022 sur la côte Pacifique du pays. L’amende encourue par Repsol pourrait atteindre 4,5 milliards de dollars.

Ces mises à jour de controverses ont conduit à l’évolution des notes ESG de 38 des 1 134 entreprises de la zone euro publiées par EthiFinance ESG Ratings en décembre 2022 : les scores de controverse de 17 entreprises ont augmenté tandis que 21 entreprises sont devenues moins exposées, notamment en raison de l’obsolescence de leurs controverses. De plus, EthiFinance ESG Ratings a publié fin mars 2023 selon son référentiel révisé en 2022, les notes ESG des entreprises hors zone euro de sa couverture, soit plus de 1 100 sociétés. 
La prochaine mise à jour des notes de controverses des sociétés évaluées aura lieu fin juin 2023.

EthiFinance ESG Ratings, nouveau nom de Gaïa Research

Créée en 2004, EthiFinance est, sous la marque Gaïa Research, un acteur réputé pour son expertise dans le scoring ESG des Small & Midcaps. EthiFinance ESG Ratings va progressivement élargir ses évaluations au segment des grandes capitalisations européennes.

EthiFinance, qui a pour objectif de devenir une agence de référence dans la notation extra-financière, réorganise depuis 2023 l’ensemble de ses marques pour renforcer sa notoriété auprès de l’ensemble du tissu économique européen. Gaïa Research devient donc EthiFinance ESG Ratings. Son identité visuelle évolue avec ce nouveau logo.

Related posts

Get in Touch
Get in Touch